Comment faire face à la critique

coseAuteur
Publié par : COSE

13mai
2010

Vous êtes au travail, dans un milieu qui se veut hyper-compétitif. Vous ne ménagez pas les efforts pour satisfaire les clients et plaire à vos patrons et voilà qu’on vous critique. Que faire alors ? Vous engueuler avec tout le monde ? Vous morfondre ? Vous déprécier et déprimer ? NON… voici 3 approches pour vous permettre de garder votre sang froid et la tête haute :critique

1) La neutraliser :

Définition : Une technique qui vous apprend à accepter la critique manipulatrice, en reconnaissant calmement la possibilité qu’il y ait du vrai dans ce que votre interlocuteur vous dit, tout en vous laissant juge de ce que vous faites.

Avantage : Cette méthode vous permet de recevoir une critique avec calme sans devenir anxieux ou défensif, tout en ne donnant aucune satisfaction à ceux qui vous manipulent. Elle vous apprend à écouter avec un esprit ouvert.

Comment :

· Reconnaissez calmement la critique et dites qu’il y a peut-être du vrai dans ce qu’on vous dit.

· Ne niez pas la critique.

· N’offrez aucune résistance et ne contre-attaquez pas.

· Écoutez ce qu’on vous dit.

· Ne répondez qu’à ce que vous entendez. N’essayez pas d’interpréter, ni de chercher un sens caché derrière les mots.

2) Demander des explications :

Définition : Une technique qui vous apprend à inciter votre interlocuteur à poursuivre sa critique afin de pouvoir utiliser l’information (si elle est utile) ou épuiser le sujet (si elle est manipulatrice).

Avantage : Cette méthode vous permet d’obtenir de l’information sur vous-même, tout en poussant votre interlocuteur à exprimer honnêtement des sentiments négatifs et par là même, d’améliorer la communication.

Comment : Concentrez toute l’attention sur vous-même. Demandez à votre interlocuteur d’expliquer plus clairement sa critique ou encore de vous donner plus de détails sur ce que vous dites ou faites qui lui déplaît. Demandez-lui d’être plus précis.

3) Reconnaître ses erreurs :

Définition : Une méthode qui vous apprend à accepter vos erreurs ou vos défauts sans avoir à vous en excuser ou à les nier et ce, en reconnaissant la véracité de la critique de vos points faibles.

Avantage : Cette technique vous permet d’examiner avec calme les points négatifs de votre comportement ou de votre personnalité (sans pour autant vous mettre sur la défensive ou avoir à nier), tout en diminuant la colère/hostilité de votre interlocuteur.

Comment : Le ton de votre voix n’est ni défensif ni hostile. Vous affirmez votre erreur au lieu de simplement l’admettre. Vous reconnaissez avoir fait une erreur. Vous en prenez la responsabilité, mais vous ne laissez pas la culpabilité ou l’anxiété vous empêcher de vous en remettre.

Denis Béliveau