Décider par consensus, un défi pour les gestionnaires

daniel-lapensee
Publié par : Daniel Lapensée

1septembre
2014

On s’attend des gestionnaires d’une entreprise qu’ils contribuent à l’équipe de gestion.  Cependant, lorsque l’on réunit des personnes choisies pour leur leadership, peuvent-elles devenir ensemble une véritable équipe de gestion? Un groupe de gestionnaires n’est pas nécessairement une équipe de gestion. Il faut que le groupe prenne de la maturité avant de développer les caractéristiques d’une équipe consolidée. Une caractéristique facilement observable de la maturité d’une équipe de gestion est sa capacité à prendre des décisions consensuelles.

consensus

Si on analyse la manière dont la plupart des décisions sont prises à l’intérieur d’un groupe ou d’une équipe de gestion, nous avons une meilleure idée de la culture organisationnelle. Voici quelques exemples de modes de décisions possibles (Johnson et Johnson, 1995) :

•  décision prise par l’autorité, sans consultation (certains y gagnent, d’autres y perdent);

•  décision par défaut ou absence de décision (tout le monde y perd);

•  décision prise par quelques membres seulement (certains y gagnent, d’autres y per­dent);

•  décision prise en se fondant sur le compromis entre les diverses opinions (tout le monde y perd un peu);

•  décision prise par l’autorité après une discussion en groupe (certains y gagnent, d’autres y perdent);

•  décision par vote majoritaire (certains y gagnent, d’autres y perdent);

•  décision unanime (tout le monde y gagne);

•  décision par consensus (tout le monde y gagne).

Dans la littérature en gestion, on définit le consensus comme une opinion collective à laquelle arrive un groupe dont les membres communiquent entre eux et se soutiennent mutuellement. Dans cette atmosphère de groupe positive, on a le sentiment que chacun peut influencer la décision (McEwan, 1998).

Chez COSE, nous définissons le consensus comme : une décision collective à laquelle arrive un groupe malgré des divergences d’opinion initiales. Durant la décision, chacun peut influencer la décision. Finalement, chacun des membres sera solidaire de la décision prise.

Le véritable consensus, ce n’est ni l’unanimité, ni le compromis. Prendre les décisions par consensus, c’est se donner les moyens de déterminer la meilleure solution qui satisfasse les intérêts organisationnels et les besoins de tous, sans négliger personne et de façon que tous se sentent solidairement liés à la mise en application de la décision prise.

Pour décider par consensus, chaque membre de l’équipe de gestion doit relever ces défis :

•    Partager l’information

•    Faire preuve d’esprit d’équipe

•    S’engager envers les autres

•    Respecter les collègues de travail et leurs idées

Une fois ces conditions réunies, l’atteinte du consensus n’est qu’une question de méthode de travail. Selon la complexité de la situation analysée, différentes méthodes peuvent être employées. Toutes ces méthodes ont comme point en commun d’être une séquence d’étapes à franchir. À chaque étape, le consensus est nécessaire pour passer à l’étape suivante. Le consensus final est le résultat d’une série de petits consensus qui mèneront progressivement à une décision ou une recommandation commune dans laquelle chacun des membres du groupe s’engage.

Pour qu’une équipe de gestion arrive à atteindre ce niveau de maturité d’équipe, elle devra traverser des périodes de tension et chaque membre devra développer ses habiletés relationnelles.