Le pourquoi du pourquoi

coseAuteur
Publié par : COSE

24septembre
2013

Faut-il expliquer à nos employés le POURQUOI de nos demandes? C’est connu, un message bien structuré contient les éléments suivants, soit le quoi, le où, le qui, le quand, le comment et le pourquoi.

La base quoi!

Lorsque l’on esquive le POURQUOI et le COMMENT, on prend le risque que notre interlocuteur ne saisisse pas les enjeux de la requête. Sans cette compréhension, il est difficile de maintenir la motivation et la mobilisation de nos employés. En conséquence, l‘efficacité et l’efficience peuvent être significativement diminuées.

Vous comprenez POURQUOI vous avez avantage à prendre le temps de préciser le POURQUOI et le COMMENT de vos demandes.

Lors d’un sondage maison, j’ai pris conscience de l’attitude mitigée que l’on peut entretenir à l’égard du pourquoi et du comment dans les relations employeurs-employés. Voici quelques témoignages recueillis :

« Fournir le pourquoi, c’est infantilisant! »

« Fournir, le pourquoi? J’ai pas le temps de faire ça! »

« Je m’attends à ce que la personne soit assez intelligente pour comprendre le pourquoi, sans que j’aie à l’expliquer. »

« Je n’ai pas à justifier le pourquoi et le comment, de toute façon, elle est payée pour faire son travail! »

Qui plus est, comme le POURQUOI et le COMMENT sont deux adverbes avec des niveaux d’efficacité élevés, pourquoi s’y soustraire? Autrement dit, en les utilisant adéquatement, vous augmentez significativement votre efficacité dans vos communications. L’important c’est d’obtenir une compréhension commune du message, non? Sinon, c’est un peu comme lancer une bouteille à la mer, sans garantie de succès.

En conclusion, quoique personne ne soit à l’abri des problèmes de communication, voici comment augmenter votre niveau d’efficacité dans vos communications. Utilisez les mots qui se situent le plus près du sommet du diagramme[1] présenté ci-dessous :

Adverbe plus efficace

Quoi
Pourquoi
Comment
Qui
Quand

Lequel/laquelle
Questions oui/non

Adverbe moins efficace

Justine Benoit, CRHA, MBA

Concepts clés : communication, structure du message, assurance compréhension & comportements organisationnels.


[1] Inspiré de l’article «L’art de poser des questions efficaces : canaliser les idées, l’innovation et l’action» des auteurs Eric E. Vogt, Junita Brown & David Isaacs, paru en 2003.