NE CONFONDEZ PAS HABILETÉ AVEC PERSONNALITÉ

daniel-lapensee
Publié par : Daniel Lapensée

4avril
2011

Je constate de plus en plus une confusion entre les termes personnalité et habileté. Que l’on parle de tests psychométriques ou encore de modèles de lecture des types de personnalité, une erreur d’interprétation semble très répandue. Beaucoup de gens croient que les traits de personnalité identifiés par un test chez un individu se traduisent automatiquement en habiletés équivalentes chez cet individu. Par exemple, suite à un test psychométrique, une personne se définit comme une personne rigoureuse et méthodique. On en conclut qu’elle est habile en analyse. Elle s’y présente comme une personne à l’aise dans un groupe et on lui reconnaît la capacité à travailler en équipe. Cette tendance qui m’amusait au début, m’inquiète maintenant, car cette conclusion erronée sert parfois lors de la prise de décision sur certains individus.

J’élabore et je corrige des tests de type « panier de gestion » ou « in-baskets » depuis plusieurs années. Dans ma carrière, j’ai participé à plusieurs processus d’évaluation du potentiel, soit pour de la sélection, des réorganisations, des analyses de besoins de formation ou encore pour l’identification de la relève. J’ai souvent rencontré des résultats de tests de personnalité qui ne se convertissaient pas en habiletés chez les candidats. À notre Centre d’évaluation du potentiel, nous utilisons des mises en situation de groupe, un test du panier de gestion, un test de connaissances appliquées en gestion et deux tests de personnalité. Les données de ces derniers sont toujours validées par les observations que nous faisons dans les autres exercices. Il arrive que des aptitudes annoncées par le test de personnalité ne se transposent pas en habiletés lors des mises en situation. Cela démontre qu’on ne peut projeter à coup sûr une habileté à partir d’une caractéristique issue d’un profil de personnalité.

Les modèles de profils de personnalité qui s’appuient sur différentes typologies ont malheureusement tendance à laisser croire que les caractéristiques personnelles sont des habiletés. Sans doute pour être plus accrocheurs. Mon collègue Richard Chénier en a fait une critique intéressante dans son blogue : « Pu capable » des profils de personnalité. Qu’on s’appuie sur une bande dessinée, des couleurs réparties en cercles ou en carrés, ces modèles visent une classification des différents types de personnalité.

Lorsqu’on extrait un pronostic comportemental d’un test de personnalité, on spécule. Lorsqu’on en extrait un pronostic qui assure la présence de certaines habiletés chez la personne, on commet une faute par manque de connaissances. Lorsqu’en plus, on se sert de tels pronostics pour choisir un candidat, accorder une promotion, identifier la relève potentielle ou encore réaffecter un individu, sans autre forme d’évaluation, on prend un risque immense quant aux résultats attendus, en plus des conséquences futures sur l’individu. À ce moment, on manque de professionnalisme.

Bref, certaines caractéristiques de la personnalité peuvent se convertir en habiletés, mais elles ne garantissent pas systématiquement de le devenir. Avant de se lancer dans la projection des habiletés à partir d’un test de personnalité, il m’apparaît plus professionnel de se valider avec des outils qui ont pour fonction la mesure des habiletés. Pourquoi tenter de planter un clou avec un tournevis, alors qu’un marteau sera plus efficace.