Vive LA DIFFÉRENCE !

stephane-huot
Publié par : Stéphane Huot

12août
2012

En cette période de jeux olympiques, je me plais à observer à l’écran, les athlètes performer dans leur discipline. Également intéressant lorsqu’on peut les voir se préparer avant l’exécution et entrer dans leur « bulle » pour mieux se concentrer. Tous ont leur propre façon de faire, façon de faire fort différente dans certains cas, mais tous ont le même but, la même cible soit d’exceller afin d’accéder à la plus haute marche du podium. Pourtant un seul obtiendra la médaille d’or, malgré des prestations, selon mes yeux de profane, équivalentes, semblables, comparables. Comment expliquer le tout ?

Un ensemble de petites choses que le champion aura fait de plus, mieux, en moins de temps, différemment diront les spécialistes et les experts. Un ensemble de détails qui auront réussi à faire LA DIFFÉRENCE.

Malheureusement, dans le merveilleux monde des organisations, nombreux sont ceux qui ne se soucient pas, ne se préoccupent plus ou oublient carrément ces détails, préférant se contenter de simplement faire, exécuter, réaliser, procéder, effectuer, appliquer sans valeur ajoutée, sans passion, sans vouloir faire la différence dans leur environnement de travail, auprès des gens qu’ils côtoient et desservent, sans désir de gagner la médaille d’or.

Une lecture d’été, de type parabole et intitulée « Le facteur FRED« , m’a permis de renforcer cette conviction que tous peuvent faire une différence dans leur travail et que ceux qui y parviennent contribuent grandement, plus qu’ils ne peuvent le penser, à ajouter de la valeur à leur organisation, équipe, collègue, employé, client.

Permettez-moi de vous relater deux exemples vécus durant mes vacances d’été, dignes de mention associés à ces DIFFÉRENCES dont je vous parle, qui ont permis à mon fils et moi de « vivre l’extraordinaire, plutôt que l’ordinaire », de dire « WOW ».

  1. Un serveur de restaurant qui, sans en avoir fait la demande, s’assure au moment de l’arrivée des assiettes sur la table de couper lui-même le steak de mon garçon.
  2. Le même serveur qui, constatant que la quantité de jus de mon fils diminuait, lui rapporte un nouveau verre plein avant qu’on ne lui ait demandé.

Ces petits gestes étonnants, bien anodins, illustrent comment ce serveur a réussi à avoir un effet positif sur nous et à faire la différence entre un service qui serait probablement passer inaperçu et un service dont je vous parle aujourd’hui, entre un service de qualité et un service exceptionnel.

Sommes-nous nous-mêmes à l’affût des occasions dans notre travail où nous pouvons avoir une influence extraordinaire, une incidence remarquable sur les gens de notre entourage et agissons-nous pour les surprendre en y allant d’un geste qui peut faire une différence dans leur journée ?

Voilà le défi que je nous lance:

  • Rivaliser, compétitionner avec nous-mêmes pour améliorer notre performance de la veille, et ce jour après jour.
  • Poser une action quotidienne qui surprendra notre entourage et qui rendra l’ordinaire, extraordinaire autour de nous.
  • Réussir à faire une différence…

PS- Merci aux participants d’un atelier de formation qui m’ont offert au terme de celui-ci, le bouquin dont je vous parlais précédemment. En me le remettant, ils ont réussi à faire une différence dans mon été.