Le bonheur au travail! Est-ce possible?

robert-dolbec
Publié par : Robert Dolbec

17juillet
2014

Cette idée d’article m’est venue en regardant un groupe de discussion sur LinkedIn et portant sur un article de Mehdi Mrabet (Responsable Services Généraux chez TRACTAFRIC EQUIPMENT / CATERPILLAR INC.) intitulé « Qui sème le bonheur au travail récolte la performance ? » Je me suis alors dit: est-ce que c’est vrai que le bonheur est aussi au travail? Et ensuite  je me suis posé la question: est-ce qu’il y a beaucoup de personnes heureuses au travail? Et là j’ai regardé les gens que je côtoie dans mon environnement professionnel…

D’abord, comme je suis dans la soixantaine, j’ai commencé par lorgner du côté des gens de ma génération qui travaillent encore et j’ai constaté que plusieurs d’entre eux se lèvent tous les matins pour une seule raison: gonfler leur pécule de retraite. En attendant, à chaque jour, ils sont quelque peu désabusés du travail à accomplir ou du milieu dans lequel ils exercent. Leurs commentaires sont souvent négatifs et comme plusieurs le disent: « Je fais du temps ». D’une part, ils n’ont pas de grands défis à réaliser et d’autre part, ils ne désirent plus s’investir dans leur travail. Ils fonctionnent donc sur le « Cruise Control » jour après jour, semaine après semaine… Pas très stimulant…

Lorsqu’on regarde les autres groupes d’âge, c’est différent, car chacun espère, au cours de sa carrière, améliorer sa qualité de vie, que ce soit au niveau du salaire, des conditions d’emploi, de la marge de manœuvre dont il dispose dans son travail, du pouvoir qu’il peut exercer, des défis qu’il rencontre, etc.  Donc l’image globale n’est pas aussi pessimiste que je le laissais voir dans le paragraphe précédent.

En mai 2010, Le Figaro a écrit un article portant sur un sondage réalisé en France par Viavoice pour HEC, « Réussir », France Inter et France 24. Ce sondage, réalisé auprès du personnel cadre, nous indique que neuf personnes sur dix se sentent bien dans leur entreprise et que les sources de motivation les plus importantes sont reliées à:

Capture d’écran 2014-07-15 à 15.07.02

Lorsqu’on regarde ces résultats, on peut constater que le facteur le plus motivant est: Aimer son travail, le trouver intéressant, s’épanouir dans son activité professionnelle.  C’est ce qui crée le bonheur de près de la moitié des cadres.

Vient ensuite tout ce qui est relié à l’équipe de travail et à l’ambiance qui règne dans le service. « Les objectifs clairs, se sentir utile  et être satisfait du travail accompli » vient en troisième lieu.

En tant que gestionnaire, je dois me poser la question: qu’est-ce que je fais au quotidien pour faire en sorte que les gens de mon équipe s’épanouissent, pour qu’ils se sentent utiles et ce, dans un bon climat de travail ?

Rien n’arrive tout seul. Comme gestionnaire, je dois donc planifier organiser et réaliser des activités qui visent la satisfaction des besoins de mes employés.  Ainsi ils seront plus heureux au travail et ils pourront dire:  » Le bonheur est aussi au travail ». Et moi, je serai aussi plus heureux car, en plus de vivre dans un climat de travail sain, je constaterai que nous produisons ensemble plus facilement les résultats attendus de mon service.

Capture d’écran 2014-07-15 à 15.45.04